Nouvelles archivées

Radio-Canada (Nov 27) L'Alberta veut professionnaliser ses thérapeutes

Radio-Canada (Nov 27) L'Alberta veut professionnaliser ses thérapeutes

Pour le moment, rien n'empêche les Albertains de s'autoproclamer thérapeutes ou bien conseillers en santé mentale ou en toxicomanie. Cela ne saurait durer, puisque le gouvernement Notley a déposé mardi un projet de loi qui encadre plus restrictivement les activités de ces thérapeutes dont le titre serait désormais protégé.

En Alberta, 5000 personnes exercent une fonction de thérapeutes sans remplir la moindre exigence. Les personnes qui cherchent à se libérer de leurs problèmes de santé mentale ou de dépendance n’ont aucune façon de vérifier le professionnalisme et la compétence de leur aidant, une situation décriée au printemps dernier par la Fédération albertaine des associations de thérapeutes en santé mentale.

Mardi, les néo-démocrates ont déposé un projet de loi qui prévoit ni plus ni moins une professionnalisation de ces thérapeutes. Si le projet de loi est adopté, ces derniers seraient obligés de prouver leur compétence pour jouir de leur titre.

Le texte ne prévoit pas quelles formations seront exigées pour exercer la profession. Les conditions pour devenir thérapeutes seront déterminées ultérieurement par un organisme qui supervisera leur activité. Ce même organisme aura un pouvoir d’enquête pour répondre aux plaintes des clients et au besoin, pour imposer des sanctions aux thérapeutes qui contreviennent aux normes professionnelles.

ENVOYEZ-NOUS vos dernières recherches, rapports et publications reliés aux RHS pour les mettre en vedette via notre Plateforme pancanadienne d’échange de connaissances en RHS.